LE SKI DE RANDONNÉE DANS LES ALPES MARITIMES
PAR MICHEL BRICOLA

L

E SKI DE RANDONNÉE EST CONNU POUR LES GRANDS RAIDS QUI LE TRAVERSENT LE MASSIF DU MERCANTOUR – ARGENTERA  se prête aussi très bien à une pratique plus contemporaine du ski-alpinisme: la sortie à la journée, ou sur deux jours avec refuge.
A recommander pour tous ceux qui préfèrent les 3000 sauvages aux 4000 encombrés, et qui avaient oublié que les Alpes se jetaient dans la méditerranée!

Présentation du ski de randonnée dans les Alpes Maritimes

M

ontagne, ce livre de Roger Frison- Roche et Pierre Tairraz, paru dans le milieu des années soixante-dix, ne pouvait laisser indifférent un passionné des hautes terres et un amoureux de ces clichés au graphisme exceptionnel, reconnaissable entre mille, portant le style Tairraz.
Combien sommes-nous à avoir rêvé devant ces photos aux « horizons gagnés » comme l’écrivait Rebuffat?

Tairraz était le photographe de montagne, une véritable dynastie de photographes ayant illustré sous tous les angles le massif du Mont-Blanc.

En ouvrant ce livre écrit par deux célèbres Chamoniards, on ne pouvait s’attendre qu’à une nouvelle célébration de ces hautes montagnes savoyardes. Toutefois, en photographe cherchant à décrypter l’œil et les astuces du maître, je regardais les photos sous leurs moindres détails, sans jamais lire de  légendes, reconnaissant tour à tour les hauts sommets des Alpes.

Vers le milieu du livre, sur une double page, je fus pris d’un affreux doute, une magnifique photo illustrait le ski de randonnée avec trois skieurs remontant une pente, derrière eux un cirque apparemment glaciaire fait de neige ourlée, craquelée, entouré de montagnes.

Ce coin des Alpes, je le connaissais bien. Il était à deux pas de chez moi, en plein cœur du Mercantour. Le cirque étant celui du lac Long et les montagnes l’environnant les hautes cimes du massif ayant pour noms:  Malédie, Gelas.

M

ais pour ôter tous doutes de mon esprit, je dus me résoudre à lire la légende. Ainsi, au fil de la lecture je découvris que d’autres superbes photos, dont l’une avec quatre skieurs se découpant en ombre chinoise devant un ciel « à la Tairraz », avaient, elles aussi, été faites dans le Mercantour ; une en montant au pas du Corborant, et une autre photo pleine page que j’aurais imaginé sur l’arête des Cosmiques, représentant un clocheton enveloppé de neige et de glace, avait été prise dans le secteur du lac de Vens.

À la première impression, je fus surpris et fier de voir que deux illustres “signatures » de la montagne avaient choisi des photos prises dans le Mercantour pour illustrer l’hiver et le ski de randonnée. Mais à la réflexion, quel meilleur terrain de jeu que celui de cette extrémité des Alpes.

D

es randos tout niveau
D’ailleurs, n’est- ce pas ici aussi que les premiers virages d’un ski, que l’on allait baptiser extrême, furent tracés avec Heini Holzer dans la descente du couloir de Lourousa, en versant nord de l’Argentera, un des couloirs les plus longs des Alpes qui, sur plus de 900 m et avec ses 45/50° dans la partie supérieure, vous offre une pente exceptionnelle ? Depuis, d’autres descentes extrêmes ont été réalisées ; couloir de la Forcella à l’Argentera, mont Matto, versant Valdieri, cime du Gélas, arête ouest.

Que dire aussi des innombrables crêtes, vallons du Haut-Var, de la Haute-Tinée, de la Vésubie ou de la Roya où vous connaîtrez la joie de la solitude totale soulignée par le seul crissement de vos spatules sur la neige ?

PEU DE SECTEURS PEUVENT OFFRIR DE SI VASTES ÉTENDUES ET UNE PALETTE DE DIFFICULTÉS PROPRE À SATISFAIRE LES DÉBUTANTS COMME LES SKIEURS LES PLUS EXIGEANTS.

Et puis, comme un peu « une cerise sur le gâteau », l’ami Hervé Gourdel me parlait d’une descente réalisée lors d’une année d’enneigement exceptionnel : partir de la cime du Cheiron, située au-dessus de la station de Gréolières-les-Neiges, la plus proche de la Méditerranée, et descendre toute la face sud avec, à vos pieds, la mer étincelante.
Si cette descente reste tout à fait exceptionnelle, le haut massif des Alpes- Maritimes qui dégringole des sommets du Mercantour jusqu’au rivage méditerranéen demeure un véritable sanctuaire d’espace sauvage aux paysages incroyablement contrastés, et représente un véritable paradis pour le ski de randonnée.

Contactez-nous pour une belle journée en ski de rando avec un Guide de Haute Montagne | 04 93 03 31 32

Contactez-nous!

N'hésitez pas à nous écrire pour tous renseignements nous vous répondrons dans les 24h !

Pas lisible? Changer de texte. captcha txt

Start typing and press Enter to search