Raquettes à neige dans la vallée des Merveilles

Ce site grandiose est entouré au sud par la montagne de la Chanvrairée et vers le nord par le mont Bégo qui domine par ses 2872 m d’altitude une zone garnie d’une étonnante richesse de « pétroglyphes «  gravée dans la roche il y a 4000 ans environ.

L

e 29 avril 2018, la randonnée du premier jour – du lac des Mesches au refuge des Merveilles – a débuté sous un magnifique soleil. Ce temps superbe allait cependant rapidement s’estomper et malgré la chaleur qui rendait la neige particulièrement lourde, c’est sous un ciel très nuageux que nous avons arpenté le vallon de la minière.

Au lac de la minière de Vallaura nous avons mis les raquettes et avons progressé dans une superbe forêt de mélèzes parsemée de pins cembrot. Point d’animaux rencontrés, mais cela est certainement dû à la présence d’un loup dont nous remarquons les empreintes des pattes dans la neige en plusieurs points du parcours.

La marche, relativement facile au début, est devenue plus contraignante lorsque nous avons dû traverser des coulées de neige qui avaient laissé des formations de boules dures et surtout des dévers imposant une gymnastique inhabituelle des chevilles.

Finalement, à la côte 1985 mètres nous avons décidé de redescendre et bien nous en a pris car cela nous a permis d’éviter un violent orage mêlé de neige.

Le 30 avril 2018, après une agréable soirée passée à l’hôtel des mélézes et une nuit réparatrice, le second jour nous décidons de partir à 8h30 pour rejoindre le lac des grenouilles puis le lac vert.

Durant la nuit la neige est tombée et surtout la température s’est rafraîchie, ce qui a permis que la neige soit plus portante et donc la progression plus facile.

Départ de Castérino et dès le Gias de Gasta nous mettons les raquettes pour rejoindre et traverser le vallon de Fontanalba où nous pouvons observer deux petites hardes de chamois en train de paître dans les pentes herbeuses déneigées en aval.

De là, nous rejoignons le lac des grenouilles encore sous la glace.

Nous traversons au niveau de la vacherie supérieure en direction du lac vert de Fontanalba.

Ce site grandiose est entouré au sud par la montagne de la Chanvrairée et vers le nord par le mont Bégo qui domine par ses 2872 m d’altitude une zone garnie d’une étonnante richesse de « pétroglyphes «  gravée dans la roche il y a 4000 ans environ.

Aujourd’hui nous ne verrons pas ces gravures agraires recouvertes de neige, mais le site impose le ressenti de toute cette divinité qui s’y est exprimée.

Le lac vert de Fontanalba est également sous la neige.

Après avoir dépassé le déversoir du lac, nous rejoignons le refuge du ski club de Nice appelé refuge de Fontanalba. Celui-ci est en cours de rénovation et actuellement fermé.

De là, nous admirons deux skieurs qui descendent dans la baisse de Vallauretta.

Enfin, après avoir rejoins la balise 390, nous prenons le même sentier qu’à l’aller pour rejoindre en pente douce le parking de Castérino.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-nous!

N'hésitez pas à nous écrire pour tous renseignements nous vous répondrons dans les 24h !

Pas lisible? Changer de texte. captcha txt

Start typing and press Enter to search